Le terme d’accidentologie a été créé à la fin des années soixante par des chercheurs de l’ONSER, l’organisme national de recherche dans le domaine de la sécurité routière qui est devenu l’INRETS (Institut national de recherches et d’études de sécurité routière).

Cette activité a pour objet l’étude des accidents et de leurs conséquences sur une base interdisciplinaire de la traumatologie aux disciplines de conception d’un véhicule, à l’étude de la prise de risque, aux mesures juridiques, aux méthodes de prévention et à la reconstitution d’accident.

Sans cesse en quête de nouvelles informations, nous développons des connaissances théoriques et pratiques qui nous permettent d’appréhender les accidents avec une meilleure objectivité. Notre niveau de connaissances sur les cinématiques d’accidents rend possible la matérialisation de ces sinistres par des scénari informatisés.

Pour vous, cela veut dire que concrètement, nous pouvons déterminer :

  • Les vitesses des vĂ©hicules impliquĂ©s.
  • Les trajectoires des vĂ©hicules.
  • La place de chacun des occupants dans le vĂ©hicule.
  • L’état du vĂ©hicule et sa conformitĂ© en rapport des lĂ©gislations en vigueur.
  • Les facteurs accidentogènes relatifs Ă  l’état du vĂ©hicule.
  • L’implication de l’infrastructure dans l’accident.
  • La cinĂ©matique de projection des occupants et la corrĂ©lation entre leurs traumatismes et le choc.
  • Si les occupants Ă©taient ceinturĂ©s.

Autant de réponses qui conforteront l’Expert Médical pour mieux définir si les lésions traumatiques résultent de l’accident.

Les conclusions d’un dossier Accidentologie peuvent amener un Assureur, un tribunal, etc., à revoir sa position en terme de part de responsabilité dans un sinistre.

François MONDELLO intervient régulièrement pour les tribunaux dans le cadre de cette spécialité.